Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» aller bonnes vacances !
Mar 11 Juil - 19:06 par Ellira

» Vacances rime avec absence... x')
Mer 5 Juil - 10:10 par Erysi

» Vous aimez rp ? Moi oui !
Mar 20 Juin - 19:20 par Sakura

» Hatsuko
Lun 5 Juin - 16:04 par Erysi

» EVENT !!! 8DD
Sam 27 Mai - 12:55 par Erysi

» Black, my girl is Black...
Jeu 25 Mai - 11:38 par Karyjaï

» Prentation de.... Sakura!
Dim 21 Mai - 9:54 par Erysi

» I'm not the one you think || Cyra Amouteru
Sam 20 Mai - 19:29 par Erysi

» Bzzzzz
Jeu 18 Mai - 19:11 par Erysi

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Ceux qui commencent le plus de sujets
Erysi
 
Ellira
 
Leyla
 
Kans
 
Nahurami
 
Fall
 
Karyjaï
 
Abi bourdi
 
Cyra Amouteru
 
Exypnos
 


La vie est un champ de bataille, il faut se battre pour gagner et en gagnant vous avez besoin d'une armée de courage et d'une armure d'espoir. || Kans feat Erysi PV.||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vie est un champ de bataille, il faut se battre pour gagner et en gagnant vous avez besoin d'une armée de courage et d'une armure d'espoir. || Kans feat Erysi PV.||

Message par Kans le Sam 13 Mai - 13:43

C'était venu comme ça, sur un simple mais décisif coup de tête. Quand on en peut plus, quand on est à bout, quand on a besoin de changement, c'est souvent ce qui arrive. Faire une fugue, n'est pas l'expression juste. Partir pour toujours, oui. Kans voulait le faire, et surtout, il était entrain de le faire. Dans la journée, il s'était excellement préparé. Provisions, vêtements, il avait pris tout ce dont il avait besoin. Et là, il voulait juste partir très loin pour ne plus à le voir. Compréhensible au fond. Il avait fait un plan, et le seul continent qui l'intéressait, le seul continent où il aurait voulu aller était l'Océanie. Kans rêvait d'y aller, c'était le bon moment pour prendre son courage à deux mains et partir. Il avait tout préparé en cachette, pour ne pas que son géniteur ne le découvre. Evidemment, il redoutait sa colère dévastatrice, l'une des raisons pour laquelle il partait. Bref, revenons-en à cette "fugue". Kans avait découvert une petite embarcation abandonnée dotée de rames. Il avait aussitôt pensé à la prendre pour arriver à destination. Ce qu'il n'avait pas prévu, par contre, c'est qu'aucun humain ne pouvait faire autant de distance avec de l'énergie musculaire.

Skip 2 mois de voyage ~

Deux mois. Oui, deux mois que Kans naviguait vers l'Océanie. Si son moral était plus bas que terre, ses conditions étaient désormais déplorables. Il n'avait plus assez de provisions, et il était épuisé. Il avait pourtant fait des escales sur divers continents pour se reposer, même sur des îles. Mais il n'en pouvait plus, même les quelques nuits de repos qu'il prenait ne lui suffisait pas. C'était la journée en ce moment, Kans continuait sa naviguation vers le continent souhaité. D'après le changement de climat et de température, Kans savait qu'il était bientôt arrivé. Trempé de sueur, le jeune homme ramait. L'embarcation était petite, mais Kans avait étrangement pu mettre tout ce dont il avait besoin. Le soleil qui auparavant, tapait fort sur le dos mis à nus du fugueur s'était transformé en une pluie des plus torrentielles. Tout les muscles de Kans était meurtris, et l'effort physique était tel qu'il était à deux doigt de s'évanouir. S'il laissait la barque aller à son grès, le courant l'emporterait il ne sait où. Il n'avait plus qu'à continuer de ramer autant qu'il le pouvait, en espérant arriver à destination. Il se disait que c'était bientôt la fin, qu'il pouvait le faire, mais le problème était son épuisement, son moral et sa faim. Forcément, il n'avait pas prévu la durée de ses escales, et n'avait pas ajouté ça à la durée de son voyage. Il s'efforçait donc d'oublier les grognements mécontents de son ventre pour se concentrer du mieux qu'il le pouvait sur la mer.

Skip de la journée ~

Il faisait nuit, et Kans ni voyait que trop rien. Après avoir ramé toute la journée, il avait espéré trouver une île, ou bien une simple terre pour qu'il puisse se reposer, mais non. Puis, tout était arrivé bien vite. Les précipitation s'étaient amochées, à un tel point que la pluie et les fortes bourrasques de vent avaient suffit pour faire tomber inconscient Kans. En même temps, qui aurait pu tenir à part un surhumain, ou quelqu'un doté d'un don, comme Kans ? Personne. Il avait bien eu de la chance d'arriver jusque là.

Le seul problème, c'était l'embarcation. Le naviguateur étant inconscient en plus d'être trempé jusqu'aux os, le bâteau alla donc là où le courant l'emmena, c'est-à-dire, là où la chance de Kans réussit. En Océanie.

Skip jusqu'à très tôt le matin ~

Kans était toujours dans les vapes, mais il était sur terre au moins. Oui, il avait réussi, même s'il ne le savait pas encore. Son T-shirt blanc était trempé, ce qui laissait voir les abdominaux bien forgés et les muscles du jeune homme. Il était dans un bien triste et sale état, mais il était arrivé, c'est tout ce qui comptait après tout.
avatar
Kans
Membre
Membre

Age : 14
Masculin Messages : 32
Date d'inscription : 16/03/2017
Localisation : Perdu.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie est un champ de bataille, il faut se battre pour gagner et en gagnant vous avez besoin d'une armée de courage et d'une armure d'espoir. || Kans feat Erysi PV.||

Message par Erysi le Sam 13 Mai - 15:13

Un bout de temps déjà s'est écoulé depuis ma rencontre avec Karyjaï. Combien de temps exactement ? Ça je ne le sais pas. J'ai une très mauvaise estimation du temps depuis le décès de ma mère. Sa disparition m'a beaucoup plus affecter que ce que je ne veux admettre. Mais comment réagir autrement après la mort de la seule personne gentille, bonne, attentionnée, et surtout, aimante envers vous ? Ma condition est compréhensible pour quiconque ayant un cœur. J'en suis certaine.
Il y a peu, je n'aurais jamais pensé à de telles choses, je ne me serais pas tant questionnée. Mais Karyjaï m'a changé. Plus que ce que je pensais d'ailleurs... C'est vrai il m'a appris énormément de choses. Mais il m'a aussi poussée à m'ouvrir. Et à réfléchir. À ne plus vivre seulement en écoutant mon instinct et Kaïra. Je sais qu'il sait que j'ai un don mais je ne le lui ai encore jamais dis en face. Nous n'avons jamais parler de Kaïra, au contraire de Cromäte. Si au début j'avais peur du tigre, à present il me fascine et sa présence me rassure énormément. Je suis devenue proche d'eux deux... cette pensée me fait sourire. Karyjaï a prit tellement d'importance pour moi que je ne pourrais pas ne serait ce que penser à le quitter pour retourner vivre seule avec Kaïra. Alors qu'au début, je le trouvais bizarre de vouloir de la compagnie, maintenant je le comprends. Mais j'aime toujours autant la solitude. Même si je ne suis jamais vraiment seule...
Je marche sur la plage en réfléchissant à toi et n'importe quoi. Enfin non pas vraiment... en pensant à Karyjaï plutôt. Le jeune homme est extrêmement proche de moi même si je ne lui ai jamais encore parler de Leyla que j'ai rencontré un peu avant lui. Leyla est tellement gentille. Tellement douce. Elle est ma seule amie. Je veux dire ma seule amie feminine car Karyjaï et Cromäte aussi sont mes amis. Même si avec Karyjaï parfois je me pose des questions... bien qu'il soit plus grand que moi, ça ne me gêne pas. Je sais que je peux compter sur lui, je sais que je peux lui faire confiance, qu'il me protégera du moindre danger. Avec l'aide de son magnifique tigre.
Je suis seule, Karyjaï est parti chasser avec son frère d'Âme. Alors je marche le long de la plage, en chaussette. Oui j'ai toujours des chaussettes. Ce sont des chaussettes faites par ma mère et je ne pourrais m'en séparer. Alors je les garde même si le mélange sable/chaussette n'est pas très agréable...
Je laisse mon regard se perdre sur mes vagues quand soudain, il bute sur une ombre. Échouée sur la plage. Doucement, timidement, je m'approche.
J'écarquille les yeux en reconnaissant un humain aux cheveux rouges sang. Est il blessé ? Pourtant la couleur de ses cheveux semble naturelle. Je pense à la mèche rouge de Leyla. C'est tout à fait possible oui... Je m'approche d'avantage. Il est plus jeune que Karyjaï. Quel âge a-t-il exactement ? Sûrement une quinzaine d'années, tout comme moi. Le jeune garçon est évanoui, étendu sur le dos. Son haut mouillé, laisse voir ses muscles saillants. Il ne bouge pas mais je sais qu'il est en vie : son torse se soulève irrégulièrement. Il doit avoir subit un choc ou être extrêmement fatigué pour se retrouver dans cet état. Ou bien les deux... Rapidement, je decide qu'il a besoin d'aide et le hisse sur mon dos. Il y a quelques temps j'aurais été incapable de le faire mais Karyjaï m'a entraîné et m'a rendu résistante. Et puis il faut dire qu'il n'est pas très lourd... Peut être manquait il de nourriture en mer... car oui, il faut bien l'admettre, ce jeune garçon vient de la mer. Jamais je n'ai imaginé que quelqu'un pourrait venir de la mer. Même si moi même ai pour projet de m'y aventurer un jour ou l'autre. Je sais, c'est bizarre. Peut être Karyjaï m'a-t-il donné un peu de sa bizarrerie ? Je me dirige vers la cabane où je vis avec Karyjaï et le tigre, y pénètre et allonge l'inconnu au centre de la première pièce. Autant dire qu'à son retour, Karyjaï ne le manquera pas. Je prépare un verre d'eau avant de m'asseoir à côté de lui et de l'observer attentivement. Il a quelques égratignures que je m'empresse de panser mais je me rends vite compte que son état est principalement dû à de la fatigue. Est ce si dur de s'aventurer en mer ?
avatar
Erysi
Co-fonda
Co-fonda

Féminin Messages : 135
Date d'inscription : 15/03/2017
Localisation : Où Mère Nature voudra qu'elle aille...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie est un champ de bataille, il faut se battre pour gagner et en gagnant vous avez besoin d'une armée de courage et d'une armure d'espoir. || Kans feat Erysi PV.||

Message par Kans le Sam 13 Mai - 20:04

Kans avait senti quelque chose le soulever, et le porter, mais il n'en savait pas l'identité. A ce moment-là, il était juste épuisé, affamé, et incapable de faire le moindre geste. Sa poitrine se soulevait au rythme irrégulier de sa respiration qui déchirait ses poumons. Son corps est transi par le froid tranchant, et l'eau qui auparavant avait imbibé ses vêtements s'attaquait maintenant à sa peau. Douce souffrance. Kans était toujours semi-conscient. Il savait que quelque chose, ou plutôt quelqu'un l'avait soulevé pour le porter mais il n'en savait rien de plus. Il n'avait pas la force de bouger, ou même de parler, sa bouche étant trop pâteuse pour laisser un mot passer. Alors il se laissa porter.


Peu de temps après, il sentit avec peine le sol dur et froid l'arracher à l'air où il flottait. On l'avait déposé, et il est vrai que le contact avec le sol en lui-même avait manqué à Kans. Il sentit qu'on pensait quelques unes de ses blessures, à la maigre douleur que ça engageait. Il sentait aussi quelque chose de brûlant sur son dos, peut-être un regard, une paire d'yeux qui le scrutait attentivement. Il ne savait pas. Tout ce qu'il voulait faire, c'était ouvrir les yeux, les ouvrir pour voir qui l'avait tiré de cette torture. Voir qui l'avait ammené jusqu'ici. Il était prêt à parier que c'était un homme, car pour porter quelqu'un, il est préférable d'avoir une carrure masculine. Après, il n'en savait que rien, il avait probablement beaucoup maigri à cause de la pseudo-famine qui l'avait touché. Puis soudain, son souffle se transforma en un sifflement plutôt strident, et la panique gagna le jeune homme aux cheveux carmins. Ses poumons le brûlaient avec une telle force que sa respiration faisait un réel vacarme. Il avait l'impression que sa poitrine était opprimée, presque qu'on étranglait son cou pour le faire trépasser.


Puis il y arriva. Ses yeux s'ouvrirent à moitié, dévoilant deux pupilles dorées teintées d'un épuisement terne. Aussitôt, Kans ramassa les quelques forces qu'il lui restait pour scruter la pièce qui l'entourait. Basique, mais pourtant chaleureuse. Le carmin fut pris de stupéfaction en voyant une demoiselle assise à côté de lui. De longs cheveux blancs, des yeux violets envoûtants, un corps fin et vêtu d'une robe blanche, elle avait tout pour définir la beauté féminine. Malgré la migraine qui le tanait et sa difficulté à respirer, Kans ne put s'empêcher de garder ses yeux dorés semi-ouverts sur la jeune femme qui devait probablement avoir son âge. Il ne savait pas quoi dire, et s'il avait su, il n'aurait pu s'exprimer. Tout simplement à cause de cette douleure fulgurante au crâne, ce sifflement strident qu'était sa respiration, et cette fatigue dont le jeune homme aux yeux teintés de mercure était doté ...
avatar
Kans
Membre
Membre

Age : 14
Masculin Messages : 32
Date d'inscription : 16/03/2017
Localisation : Perdu.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie est un champ de bataille, il faut se battre pour gagner et en gagnant vous avez besoin d'une armée de courage et d'une armure d'espoir. || Kans feat Erysi PV.||

Message par Erysi le Dim 14 Mai - 8:44

Alors que je me pers dans mes pensées, je sens que le garçon de la mer s'éveille. Il semble lutter. Contre quoi ? Un mauvais rêve ? La réalité ? Contre ses blessures ? Ou bien la faim ? Je lui ai préparer des fruits que j'ai positionnés à ses côtés pour qu'il puisse se servir mais je ne pense pas qu'il ait la force de se servir pour manger. Cela se voit, il est épuisé.
Il ouvre les yeux et scrute la pièce à vivre sans que je n'arrête de le fixer. Soudain son regard se tourne vers moi. Je le soutiens. Ses yeux sont faits d'or. Les couleurs orangées comme celles du feu, sont magnifiques. Mais il souffre. Je dirais même atrocement.
Je ne peux m'empêcher de ressentir sa douleur dans mon cœur, d'avoir envie de l'aider même si je ne le connais pas. Peut être est il quelqu'un d'attroce en réalité. Ce qui expliquerait son état.. Mais, refusant de la laisser souffrir, peu importe qui il est, je retourne chercher de l'eau dans notre réservoir.
Je trempe un tissu propre dans celle ci et l'essor avant de retourner "au chevet" du garçon souffrant. Je me replace à son côté et positionne le tissu mouillé sur son front en espérant que ça le soulagera quelque peu. L'effet ne se fait pas attendre. Il s'apaise et, même si sa respiration est toujours sifflante, elle se régularise peu à peu.
Alors je souris. Il a refermer les yeux et se repose. Je sens que j'ai fais quelque chose de bien et cela me soulage. Beaucoup. J'ai la certitude qu'il recouvrera rapidement ses forces et ne restera pas longtemps dans cette état.
À ma grande surprise je me rends compte je suis impatiente de savoir qui il est. De savoir ce qu'il y a au delà la mer aussi. Peut être que lorsqu'il repartira d'où il vient je l'accompagnerais... pour vivre cette aventure extraordinaire.
Pourtant je me demande ce qui a bien pu le mettre dans cet état. Y a-t-il des montres là bas ?
Et Karyjaï ? Comment va-t-il réagir ? Bien j'espère. Il devrait être content d'avoir de la compagnie non ?
Je me demande bien comment est le caractère de ce garçon. Il ne semble pas être doux et timide. Il est plutôt du genre heu... Bon je sais pas ! Mais il a l'air d'avoir un fort caractère...
Je ne m'entendrais peut être pas avec lui... cette pensée me fait mal au cœur. Je veux m'aider moi. Pas m'en faire un ennemi...
Je me tourne de nouveau vers lui, cherchant une réaction. Une réaction ? Une réaction à quoi ?
Oui ça c'est sûr. Karyjaï m'a donné de la bizarrerie...
Je souris en pensant à lui. Le jeune homme est tellement gentil avec moi...
avatar
Erysi
Co-fonda
Co-fonda

Féminin Messages : 135
Date d'inscription : 15/03/2017
Localisation : Où Mère Nature voudra qu'elle aille...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie est un champ de bataille, il faut se battre pour gagner et en gagnant vous avez besoin d'une armée de courage et d'une armure d'espoir. || Kans feat Erysi PV.||

Message par Kans le Dim 14 Mai - 11:43

Kans gardait toujours ses yeux sur la jeune fille qui commençait à s’affairer autour de lui. Il aurait voulu juste la remercier, de l’avoir apporté ici, mais il n’en avait pas le pouvoir, il lui semblait que sa bouche n’était que faite de papier. Alors que sa sauveuse partait il ne sait où, le regard du carmin passa sur les fruits disposés à proximité. Kans maudissa alors son corps qui ne réagissait pas. Tout ce qu’il était en capacité de faire, c’était observer du regard les alentours, et tenter de garder ces yeux dorés ouverts pour montrer un signe de vie. Puis la jeune fille revint avec un linge propre humidifié, qu’elle déposa sur le front du jeune homme aux cheveux écarlates. Un soupir franchit la barre des lèvres de Kans, qui ne peut s’empêcher de le bloquer. L’eau semble avoir un autre effet que celle qu’il a reçu pendant son voyage, ou peut-être n’était-ce qu’une illusion. Le front brûlant de fièvre du jeune homme trouva son soulagement par le linge mouillé qui le recouvrait. Apaisé, Kans voit sa respiration se calmer, et varier d’un son strident à un souffle normal et régulier. Les paupières du jeune homme se font soudain lourde, et la seule chose qu’il aperçoit avant de retomber dans le néant est le sourire tendre de la fille ...



Puis il sentait, il sentit ses muscles se remettrent à fonctionner, il sentit que son corps tout entier se réveillait. Il ne savait pas combien de temps il était resté assoupi, et il ne savait pas si la jeune femme l’avait bougé de place, il ne voulait pas ouvrir les yeux. Alors il garda ses paupières fermées, et il en profita pour voir si son corps répondait désormais aux ordres de son cerveau. A sa grande stupéfaction, ses muscles étaient bel et bien réveillés, et il pouvait désormais faire de petits mouvements. Alors il porta sa main à son front pour y sentir le linge humide posé sur son front encore brûlant. Il se disait bien aussi, qu’il avait mal à la tête. Tout son corps le faisait néanmoins souffrir autant qu’auparavant, peut-être même plus. Mais sa fatigue avait l’air de s’être envolée, et sa panique semblait avoir disparu. Puis soudain, il eut envie, envie de revoir le visage de la jeune femme. Et pour cela, il savait qu’il devait une nouvelle fois ouvrir les yeux. Il souleva donc ses paupières pour dévoiler deux pupilles dorées, certes un peu ternes, mais toujours dotées de cette vivacité d’esprit et de cette curiosité qui faisait de Kans quelqu’un d’hors-norme.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~







Kans te rabroue en orange. (#FF9933)
avatar
Kans
Membre
Membre

Age : 14
Masculin Messages : 32
Date d'inscription : 16/03/2017
Localisation : Perdu.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie est un champ de bataille, il faut se battre pour gagner et en gagnant vous avez besoin d'une armée de courage et d'une armure d'espoir. || Kans feat Erysi PV.||

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum